Historique

En 1996, la gendarmerie fêtait ses 200 ans d'existence en Belgique. La brigade de Fosses-la-Ville créée en 1796 réalisa une exposition détaillée de son histoire. Une armoire contenant les faits marquants agrémenta l'accueil. En 2001, la gendarmerie, la police communale et la police rurale sont supprimées. Cela provoque une refonte complète du visage policier. La police fédérale et locale sont nées. Quatre communes s'unirent pour former une zone de police composée des anciennes brigades de gendarmerie, des anciennes polices communales et rurales. Il s'agit des communes de Fosses-la-ville, Mettet, Floreffe et Profondeville. Cette zone est appelée "Entre Sambre et Meuse".

                       photo historique

Afin de garder vivant ce patrimoine, des anciens gendarmes, policiers et garde-champêtres ont créé un MUSEE géré par une ASBL appelée « CENTRE HISTORIQUE INTER POLICE » installé dans l’ancienne brigade de gendarmerie à 5150 FLOREFFE. Ce musée est unique par le fait qu’il s’intéresse à ce que l’on nomme aujourd’hui la police de proximité. Il met à l’honneur l’ancienne police judiciaire, l’ancienne gendarmerie, l’ancienne police communale, l’ancienne police rurale, la police militaire, l’ancienne police des chemins de fer, la douane, la police des eaux et forêts, l'Office de la Navigation, les polices et gendarmeries étrangères.

Ce musée est richement fourni en uniformes, documents et objets divers ayant appartenu à ces anciens Corps ou à des personnes y ayant été en fonction. Une salle consacrée à la Famille Royale et à la Dynastie belge jouxte celle réservée aux Officiers. Le concept de la visite est basé sur la connaissance de notre démocratie et de ses institutions au travers de l’histoire de la police de 1796 à nos jours.

Cette ASBL n’est pas seulement un musée ! Elle propose des visites thématiques, participe sur demande à des animations, élabore des scénarios d’accueil grâce à son musée vivant (présentation des salles en tenue d’époque). Elle a participé en partenariat à des activités de prévention notamment celles destinées aux aînés et aux enfants : "Place aux seniors et E.V.A" avec la zone de police Entre Sambre et Meuse conceptrice des projets. Depuis septembre 2007, de nombreuses personnes ont participé à ces ateliers rendus spécifiques par les aspects pédagogique et ludique.

Forts de cette expérience, en 2013, en partenariat avec la Région Wallonne, la Commune de FLOREFFE, les Directions de l'enseignement primaire libre et public de l'Entité floreffoise, le projet P.S.J (Prévention-Sécurité-Jeunesse) est né. Il s'adresse aux élèves de 3, 4, 5, 6ème primaire de l'enseignement public et 6ème primaire de l'enseignement libre de FLOREFFE dans un premier temps avec un but d'extension. Cela concerne actuellement 300 enfants. L'objectif est de sensibiliser les enfants à la sécurité routière en leur faisant prendre conscience des dangers y liés et des comportements à adapter pour les éviter, au civisme, à la citoyenneté et à la connaissance de la Dynastie belge.

De nombreux objets et uniformes sont conservés. Ils sont bien volontiers loués ou prêtés pour des activités à caractère culturel ou historique. La complémentarité avec le musée de la police fédérale concrétise muséalement la nouvelle organisation policière soit le niveau fédéral et le niveau local.

Bâtiment

       Brigade de Floreffe

La pièce maîtresse, c’est la brigade elle-même. Ce bâtiment de gendarmerie à pied fait partie d’un vaste plan de construction sur l’entièreté du territoire belge datant de la fin des années 1800. La construction du casernement a débuté aux environs de 1912 pour se terminer en juin 1914, date à laquelle la Brigade fut inscrite aux registres du cadastre.

Cette Brigade est de type de SELLIERS de MORANVILLE du nom du général qui commanda le Corps de la Gendarmerie de 1904 à 1914. La photographie de cet Officier est exposée dans la salle de la Dynastie. Le bâti a été réalisé par le Génie militaire. Elle a conservé son authenticité et sa particularité avec son lavoir, ses cachots, son infrastructure de micro caserne. Cette pièce de collection historique et unique mérite de faire partie du patrimoine national et est à notre connaissance, la dernière brigade de ce type restée en l’état en Wallonie et à Bruxelles. Notre but est de sauvegarder ce dernier témoin d’un style de vie en le rendant d’utilité publique. Le musée est installé dans les anciens logements et anciens bureaux. 16 pièces équipées d’uniformes, de documents et objets divers sont visitables. La visite dure entre une heure et deux heures selon l’intérêt du visiteur.

Il n'y a pas d'avenir sans une mémoire vivante du passé.

Le Centre Historique Inter Police a été créé pour sauvegarder et étudier nos forces de l'ordre de proximité au point de vue de leur patrimoine historique, moral, national, mobilier, immobilier.

Le C.H.I.P. c'est la comparaison directe et pragmatique entre la police du 19ème siècle et celle du 21ème siècle.

Le C.H.I.P. ce sont ses collections et son musée qui permettent à tous de connaître l'histoire des Forces de l'ordre de manière ludique dans un cadre approprié. Permettre aux amateurs et étudiants l'accès aux archives dans un but pédagogique et culturel.

Le C.H.I.P. c'est la mise à disposition d'une salle de classe, une bibliothèque, une salle d'archives, une cour intérieure sécurisée, une cafétéria, un accès facile pour les moins valides, une collection unique, l'installation d'une piste d'habileté pour les plus jeunes.